29 avril 1945, Achterveld, Pays Bas. Arthur SEYSS-INQUART, commissaire du Reich pour les territoires néerlandais occupés, s'apprête à aller négocier les termes de la reddition des troupes allemandes. Quelques semaines plus tôt, à sa grande fureur, sa voiture de fonction, une 770 Offener Tourenwagen à plaque personnalisée RK1 ( RK pour Reichskommissar) lui a été volée par la résistance hollandaise. Il est 11h15 du matin et quelle n'est pas sa stupeur quand il aperçoit le Commandant en chef des forces armées intérieures, le Prince BERNHARD en personne, se faire photographier devant sa chère voiture. Car dans la nuit, dans une localité voisine, le Prince, commandant en chef des troupes intérieures néerlandaises et gendre de la Reine Wilhelmine l'a repérée en même temps qu'un cabriolet 540k, et n'a pas boudé son plaisir en s'en emparant.

seyss1945wageningen

6326455403_9ab07b0b68_b

a2f027eaa89c6773cc6c2260f6f4560eb20397813db66aac33426108517e9cc0

6327182344_89ce72026d_z39986238bd6c71d2b8269b53503bb620791406a9b69e45c6390ea776c758b23a392abb60d79407088e612125025b48e44d306b1f5c0dd9719a1e85b4c8435b17

L'on peut observer sur ces clichés, que la voiture porte encore la plaque RK1 du  Reichskommissariat. Dans les heures qui suivent elle est dotée d'une immatriculation hollandaise HZ-68905, d'étoiles blanches symbolisant les forces alliées et d'un marquage CNF-2 (commandant néerlandais Forces-2) ainsi que d'une plaque sur fond rouge comportant trois étoiles dorées.

L'on ignore le sort qui a été réservé à cette voiture à l'issue des dix années de service au sein de la flotte automobile royale. Un démantélement aurait été évoqué.

Je vous ai déjà raconté l'histoire de la 770 w150 Offener Tourenwagen d'Arthur Seyss Inquart qui jusqu'en 1955 a véhiculé la Cour des pays Bas.

Petit rappel historique...

Le 5 mai 1945, le commandant en chef des forces allemandes aux Pays-Bas, le général Blaskowitz, rencontra le général canadien Foulkes à l'hôtel de Wereld, à Wageningue. Ils y établirent le document ratifiant la capitulation de l'ensemble des forces allemandes se trouvant dans le pays, qu'ils signèrent le lendemain. C'est ainsi que prit fin l'occupation des Pays-Bas.

En mai 1940, l'armée allemande lança son offensive contre la France, la Belgique et les Pays-Bas. Usant de tactiques de la Blitzkrieg (signifiant littéralement soudaine et écrasante), les forces allemandes surpassèrent les troupes alliées et remportèrent une victoire spectaculaire. L'armée néerlandaise résista durant cinq jours, mais ne parvint finalement pas à stopper la progression allemande, ce qui marqua le début de l'occupation des Pays-Bas, qui allait durer cinq ans.

En juin 1944, les Alliés débarquèrent en Europe sur les côtes de Normandie. Après avoir vaincu les têtes de pont allemandes situées dans la région, ils progressèrent rapidement vers l'est. Ainsi, en septembre 1944, la libération des Pays-Bas sembla à la portée des troupes alliées et l'opération Market Garden fut lancée. Elle libéra une grande partie du sud du pays, mais la progression des Alliés fut stoppée par les forces allemandes à Arnhem. Le nord du pays resta donc occupé par l'Allemagne jusqu'au printemps 1945.

Au début du mois de mai 1945, la situation était devenue insoutenable pour le régime nazi : l'Armée rouge avait presque conquis l'ensemble de la ville de Berlin, Adolf Hitler s'était suicidé et la résistance militaire de l'Allemagne s'effritait de tous côtés.

Ainsi, le 4 mai, le maréchal Montgomery accepta la capitulation de l'ensemble des forces allemandes au nord-ouest de l'Allemagne, au Danemark et aux Pays-Bas. Cependant, les Alliés craignaient que la 25e armée allemande continue de résister aux Pays-Bas. C'est pourquoi, son commandant en chef, le général Blaskowitz, rencontra le général canadien Foulkes à l'hôtel de Wereld, à Wageningue. Le 5 mai, ils y établirent un document détaillé ratifiant la capitulation de l'ensemble des forces allemandes se trouvant dans le pays, qu'ils signèrent le lendemain. C'est ainsi que prit fin l'occupation des Pays-Bas.

La pellicule a conservé la trace de ce jour historique... et de la belle 770

Mercedes 770 w150 Seyss

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------