Bienvenue sur mon blog consacré à la Mercedes 770K, (W150 selon la nomenclature du constructeur).

Produite à 88 exemplaires seulement, cette voiture, véritable bijou technologique pour l'époque, subit hélàs les injustices de l'histoire. En effet, l'essentiel de la production était destiné aux dignitaires du IIIème Reich, Adolf Hitler en particulier, ainsi qu'à certains dirigeant d'états amis de l'Allemagne nazi,   sans oublier de grands patrons de l'industrie comme Gustav Krupp, grand contributeur à l'effort de guerre du IIIème Reich. Tous gens qui n'étaient pas vraiment nos amis

Parler de cette voiture est un sujet encore tabou, comme si l'ombre d'Hitler obscurcissait la scène.

Comme l'a écrit le philosophe Leo Strauss en 1951 dans son ouvrage "Droit naturel et histoire", qu'Hitler ait partagé une opinion ne suffit pas à la réfuter. Pour moi, qu'Hitler ait utilisé la 770k ne suffit pas à se détourner d'elle, car elle est avant tout une belle voiture qui n'a plus son égal aujourd'hui, même à Sindelfingen. Il en est ainsi pour nombre de voitures d'exception : la Citröen DS à mon sens et quoi qu'on en dise, n'a jamais trouvé une descendance digne d'elle...

Et puis si l'on voulait aller par là, nombre de belles voitures devraient être précipitées dans les tréfonds de l'histoire automobile et ne jamais en ressurgir. Pis que çà : il faudrait en interdire la vente à qui ne serait pas un démocrate et je connais nombre de constructeurs qui n'auraient qu'à mettre la clef sous la porte.

Aussi, dans ce blog, je m'affranchis de toute "reductio ad hitlerum" expression ironique du même Leo Strauss désignant, sous forme de locution latine, le procédé rhétorique consistant à disqualifier toute chose en les associant à Hitler ou à tout autre personnage honni du passé.

D'ailleurs c'est cette reduction à l'hitlerisme, que je qualifierai plutôt de "reductio ad absurdum" qui a fait que l'une d'entre elle, la Pullman Limousine à plaque Z 96 501, propriété de la France, a été vendue à vil prix à un américain, alors qu'elle aurait du rester là où elle était, au Musée de l'armée. Soyons heureux toutefois, que la France ait pu conserver l'autre 770k saisie elle aussi à Berstechgaden par la 2ème DB et qui se trouve au Musée de l'Automobile Henri Malartre à Rochetaillée sur Saône.

J'espère que notre pays qui a la facheuse habitude de brader les bijoux de famille à vil prix pour se refaire, ne commetra pas un jour la bétise de s'en séparer;

Il est triste de savoir que chaque fois qu'une 770k est mise en vente, elle atteint des prix astronomiques dès lors qu'elle peut être associée à Hitler.

Donc avis aux pisse-vinaigres de tout poil : ici on ne parle que de la voiture et on ne refait pas l'Histoire.

De là à faire l'impasse sur l'Histoire, il est un pas à ne pas franchir.  Aussi, chaque fois que l'une des 770k est associée à un fait marquant de la période 1938-1943, il n'est pas incohérent de rappeler le contexte.

***

Ce blog est nécessairement imparfait:  je compte d'ailleurs sur vous, amis lecteurs, pour me remettre dans le droit chemin chaque fois que vous observerez une erreur même minime.

Ce blog est incomplet: récemment encore, une 770k a ressurgi des réserves d'un musée britannique et il est à parier que ce n'est pas fini; d'autres images, d'autres histoires viendront compléter le site et pour celà aussi, ami du monde entier, je compte sur votre aide.

***

Enfin, une réponse doit être donnée à une question qui ne manquera pas d'être posée : pourquoi ce blog?

Les réponses sont simples:

-  il existe peu d'ouvrage sur le sujet, voire un seul, et celui-ci se négocie à un prix trop élevé pour la plupart des  

   passionnés (Mercedes-Benz: The Supercharged 8-Cylinder Cars of the 1930's par Jan Melin = 500 euros)

- la quête des survivantes est exaltante (en tant que citroëniste je sais ce que c'est avec la 22cv

Mon projet en somme c'est de pouvoir permettre à tout un chacun de se documenter sur cette merveilleuse voiture...

mb770k@gmail.com