Cette voiture est le seul cabriolet B  construit sur le châssis W150, et dont la ligne majestueuse et élégante, tout comme l'inhabituelle couleur blanche,  la distingue de toutes les autres 770.

La voici donc dans sa livrée immaculée telle qu'elle fût saisie en 1939 par le photographe de la Daimler Benz.

MERCEDESBENZ---2593_7

 

MERCEDESBENZ---2593_6

 

MERCEDESBENZ---2593_5

 

MERCEDESBENZ---2593_4

 

MERCEDESBENZ---2593_3

MERCEDESBENZ---2593_2

MERCEDESBENZ---2593_1

 

Et une fois encore, histoire et légende se mélangent tant cette voiture est unique.

Elle aurait été commandée spécialement pour l'héritier du trône de Perse, Mohammed Reza Pahlavi, futur Shah d'Iran, tout juste 19 ans à l'époque. Mais qu'en sait t'on vraiment?

On sait qu'Hitler avait une tendance à remercier à servir ses propres intérets en offrant une 770k à quiconque était en mesure de le satisfaire. Alors,"geste politique" dans le but d'assurer un approvisionnement en pétrole iranien, précieux combustible qui manquait tant à l'Allemagne,  Signe de reconnaissance en direction de la cour de Perse  après qu'elle ait confié à des entreprises allemandes (comme Ferrostaal AG) le soin de  développer ses infrastructures via d'importantes commandes? Sans doute les deux!

Ces questions pourraient, et même si seulement en partie, peut-être, entre autres choses, il sera répondu par une étude du Livre Commission, les archives doivent être situés dans la Daimler ...

Pour autant, Mohamed Reza ne toucha jamais le volant de son jouet. L'on ne sait exactement pourquoi.

La voiture serait restée jusqu'à la fin de la guerre dans les garages de la Chancellerie du Reich à Berlin ( et non, ce qui aurait été plus logique, dans ceux de l'ambassade de Perse, avant de gagner l'URSS au titre de prise de guerre.

Il existe une autre version.

Il aurait été prévu de transporter la voiture par bateau à travers la Méditerranée jusqu'en Iran, mais ce n'était pas très sûr en raison de la présence de la Marine britannique. D'ou un trajet de substitution en train par le sud de la Russie, trajet tout aussi rapide que celui d'une caravane de châmeau à travers le désert! Au final le beau cabriolet était encore sur le territoire russe quand Hitler déclencha l'opération Barbarossa le 22 juin 1941. Et on sait ce qu'il advint par la suite.

Toutefois cette version ne paraît pas tenir.  "L'Encyclopédie Iranica" dans le chapitre "l' Allemagne et les relations diplomatiques germano-perse 1555 à 1998»  précise quen raison des tensions politiques entre la Grande-Bretagne et l'Union soviétique d'une part et avec la Perse d'autre part, aucune marchandise allemande ne pouvait transiter par l'Union soviétique. De fait  cette ligne de chemin de fer est resté fermée jusqu'à la fin de la guerre, contrairement aux espoirs des Iraniens...

Quoi qu'il en soit, la belle 770k n'est jamais arrivée en Iran.

Mais son histoire finit bien, puisqu'elle a survécu en assez bon état.

Vers le milieu des années 60, la belle était soudain réapparue à Moscou et proposée à la vente dans sa laque blanche originale. Le nouveau propriétaire la fit peindre en noir, pensant peut être que c'était la seule couleur acceptable pour une telle voiture. Entretemps, elle avait perdu ses magnifiques trompettes-avertisseurs chromées et ses anti-brouillard. Vendue à un dénommé Paul Karassik, elle aurait ensuite appartenu à Andrei Mironov célèbre acteur soviétique de théâtre et de cinéma. Après sa mort, on la retrouve en 1989 aux Etats-Unis, où elle a ensuite été acheté par le général William Lyon pour sa collection. 

Entièrement restaurée, elle reçut une nouvelle peinture brun-fonçé et un intérieur en cuir beige clair du plus bel effet.

En 2008, la voiture participe au Concours d'Elegance de Pebble Beach en Californie ( ci-dessous)

 

829995

 

798863

 

798714

 

798713

 

798619

798230

798229

798228

797941